Quels contrats utiliser pour prendre un bien en gestion dans sa conciergerie ?

 

Nouvel article dans lequel je vous propose de répondre à la question suivante : « Quels contrats utiliser pour prendre un bien en gestion dans sa conciergerie ? ». C’est une question que l’on me pose de temps en temps alors j’ai décidé d’y consacrer un article.

Vous êtes prêt ? Alors c’est parti !

 

Rédiger un contrat complet qui ne laisse pas la place aux doutes

 

L’avantage des contrats écrits, c’est que c’est un engagement entre les deux parties. Rédiger un contrat aussi complet que possible est le premier conseil que je veux vous donner.

Ne prenez pas le risque de prendre un modèle de contrat à la va-vite. Plus votre contrat sera documenté et mieux ça sera.

Le but du contrat, c’est de protéger les deux parties. Assurez-vous d’avoir un modèle de contrat qui prenne bien en compte l’ensemble des questions liées à la gestion du bien.

Il est très important de proposer un modèle de contrat qui couvre l’ensemble des cas de figure. Les clients n’aiment pas les coûts cachés. Il n’y a rien de pire pour fragiliser la confiance de votre interlocuteur que de lui faire ce genre de mauvaises surprises.

 

Quels sont les services proposés dans votre contrat ?

 

Pour qu’il soit pertinent, votre contrat devra détailler précisément l’ensemble des services que vous proposerez. Soyez, là encore, aussi précis que possible. Qu’est-ce que votre client(e) achète exactement ?

 

Est-ce que vous vous occupez du check-in à sa place ?

Est-ce que vous prenez en charge le ménage ?

Qui fournit le linge de maison et les serviettes ?

Qui fournit le papier toilette et le liquide vaisselle ?

Que se passe-t-il en cas de panne dans le logement ?

Qui va avancer les frais de réparation ?

 

Ces questions peuvent paraître un peu saugrenues mais en fait, votre contrat doit border l’ensemble de la collaboration entre le propriétaire et vous-même.

L’avantage du contrat, c’est qu’en écrivant noir sur blanc les conditions de la collaboration : on limite les risques d’avoir des litiges.

Souvent, les problèmes qui peuvent se présenter quand on tient une conciergerie sont davantage des problèmes humains que des problèmes logistiques.

C’est donc important d’être correctement préparé à cette dimension humaine et psychologique.

 

Plus le contrat est carré : moins il y a de risques qu’il y ait des malentendus.

 

D’ailleurs mon conseil, au moment de la signature du contrat, c’est de vraiment prendre le temps de mettre en lumière les différents points de celui-ci. Parfois, c’est une étape un peu stressante. On se dit que le propriétaire risque de se rétracter si on lui expose les détails du contrat. Il n’en est rien. Il est préférable de lever les remarques, les freins et les objections de votre client pendant la signature du contrat plutôt qu’après.

Un client qui sait ce qu’il signe sera beaucoup plus facile à vivre qu’un client qui a l’impression de s’être fait avoir.

Il existe plusieurs écoles de vente et de commerce différentes. Selon moi, le plus important c’est d’avoir une bonne communication autour du contrat. Le contrat est un document officiel qui va encadrer la collaboration. Il y aura forcément des détails qui n’iront pas dans le sens de votre client mais plutôt dans le vôtre afin de vous protéger. C’est le jeu.

 

Mon conseil, c’est de jouer la carte de la franchise. Mais au préalable, soyez clair avec vos conditions de gestion.

 

Est-ce que vous allez vous chercher de la mise en ligne des annonces sur les différentes plateformes ?

Allez-vous mettre en place de la communication ?

Quelles sont les conditions de résiliation ?

Quel est le délai avant que la résiliation soit effective ?

 

Vous l’aurez compris à travers la manière dont j’en parle mais la signature du contrat n’est pas à prendre à la légère.

Personnellement, j’ai vraiment pris le temps d’adapter mes contrats afin qu’ils couvrent l’ensemble des problématiques qu’il est possible de rencontrer dans le cadre d’une gestion locative.

Le but de ma conciergerie, c’est que mes clients soient satisfaits et que nous soyons correctement protégés en cas de problème. Je n’hésite pas à faire en sorte que les clients soient au courant de toutes les conditions avant de signer dans ma conciergerie.

Les contrats que j’utilise explique en détail l’ensemble des services qui vont être proposés. Les montants sont bien inscrits noir sur blanc et il n’y a pas de frais cachés. C’est très important de jouer la carte de l’honnêteté car sur le long terme, c’est ce qui permet d’obtenir les meilleurs résultats.

 

Si vous voulez que votre conciergerie prospère, gardez à l’esprit qu’un propriétaire qui décide de laisser son bien en gestion locative pourra devenir l’un de vos meilleurs commerciaux.

 

Quand on rédige un contrat, on peut avoir tendance à l’oublier mais en définitive, ce qui fera la différence, c’est la satisfaction de votre client qui compte. S’il est content, il n’hésitera pas à vanter les mérites de votre conciergerie. Il parlera de votre sérieux et de votre capacité à communiquer clairement.

En général, avant de choisir une conciergerie, le propriétaire va avoir tendance à les mettre en concurrence. C’est absolument normal. Assurez-vous d’avoir un contrat qui soit cohérent et qu’il laisse quand même de la liberté au propriétaire.

Dernière chose, gardez à l’esprit que le contrat est très important mais qu’en définitive, ce qui compte, c’est votre relationnel.

 

Si vous êtes enthousiaste, souriant, avenant mais que vous restez professionnel en toutes circonstances, cela vous permettra de faire signer sans efforts la plupart de vos contrats de gestion.

 

N’oubliez pas qu’un propriétaire qui met son bien en gestion est aussi un investisseur. Si vous fréquentez mon site internet (ou que vous regardez ma chaîne YouTube), vous faites aussi partie de cette grande famille. Dans votre discours, soyez à l’aise et montrez que vous connaissez les besoins et les craintes du propriétaire.

Le plus souvent, le propriétaire qui décide de signer un contrat avec une conciergerie veut du temps pour lui et de la tranquillité. Et bien entendu, il veut maximiser la rentabilité de son bien.

J’espère que ces conseils vous seront utiles dans la rédaction de votre contrat. Avant de vous quitter, ne manquez pas de le faire relire par un professionnel juridique pour ne prendre aucun risque qu’il comporte des erreurs.

 

À bientôt ! 

S. Hanouna

Partager

J’AI L’IMMENSE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LA SORTIE DE MON LIVRE

Accessible à tous, ce livre a été conçu dans le but que les apprentis « rentiers à temps plein » passent à l’action, sans oublier les rentiers convertis qui souhaiteraient affiner leurs connaissances et si un homme averti en vaut deux, désormais, C’EST À VOUS D’ÉCRIRE VOTRE PROPRE HISTOIRE.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This