Dans cet article, on va parler d’un sujet que je connais bien. Celui des refus bancaires. Comment réagir quand votre prêt est refusé par la banque ? Quelle est la meilleure attitude à adopter ? 

J’ai personnellement été refusé plus de 20 fois par des banques alors que je demandais un prêt. Dans la suite de cet article, je vais donc vous expliquer ce qu’il faut faire si jamais cela venait à vous arriver. C’est parti ! 

Prendre les choses avec philosophie

Lorsque j’ai enchaîné les refus pour l’achat d’un certain appartement, j’ai décidé de prendre les choses avec philosophie. Si ça n’a pas marché, c’est que ça ne devait pas se faire. 

Il est fort possible que j’aurai eu des ennuis très importants avec cet appartement. Moi, je pense qu’il est capital de relativiser et de voir la vie de cette manière. 

Si vous avez déjà essuyé des refus bancaires, prenez-le avec calme et intelligence. Ce n’est pas parce que vous avez été refusé que vous ne parviendrez pas à devenir investisseur. 

Ce n’est pas un échec si vous continuez d’avancer et de passer à l’action. Comme vous le savez, je suis aujourd’hui propriétaire de 10 appartements. Ne soyez pas en mode « au fond du trou » parce qu’on vous a refusé un prêt. 

C’est au contraire une bonne leçon. Cela va vous aider à apprendre quelque chose de nouveau. Généralement, cela peut vous permettre de comprendre pourquoi ce prêt a été refusé et de pouvoir agir en fonction. 

Il y a toujours une raison derrière un refus. Peut-être que la banque a vu que ça n’allait pas fonctionner même si pour vous, ça semblait être une bonne affaire. Peut-être que vous n’avez pas été en contact avec le bon interlocuteur dans votre banque.

C’est important de ne pas s’arrêter à une seule banque. Si vous avez un refus, continuez de décrocher des rendez-vous avec d’autres institutions bancaires. Je ne vous encourage pas à faire des cinquantaines de banques à la suite mais une petite dizaine, ça peut être pas mal du tout. 

Faire la peau aux croyances limitantes après un refus bancaire 

Quand j’ai commencé à enchaîner les échecs, ça m’a fait me demander si toutes les personnes qu’on voyait sur internet parler de leur succès avec l’immobilier n’était pas des menteurs. 

Je me disais qu’ils avaient dû hériter d’une importante somme d’argent et que c’est ce qui expliquait leur succès avec l’immobilier. 

J’avais tellement d’échecs que ça m’a poussé à me renfermer sur moi-même. Ne faites pas cette erreur : restez focus sur vos projets ! 

En vrai, il n’y a pas de secret pour réussir. Le seul grand secret, c’est la persévérance. Voilà, ça ne va pas plus loin que ça. 

Il faut persévérer. On vous refuse votre prêt dans une banque ? Ce n’est pas grave, vous allez dans une autre banque. Vous pouvez changer d’interlocuteur et ça peut faire toute la différence.

Idem, une banque d’une certaine enseigne pourra vous refuser votre prêt mais la même enseigne ailleurs dans la vie pourra vous l’accepter. C’est assez bizarre mais c’est comme ça. 

Les raisons du refus bancaire

Si vous essuyez des refus, c’est peut-être parce que vos comptes bancaires sont dans le rouge. 

C’est peut-être parce que vous avez des crédits à la consommation. À ce moment-là, ne prenez pas mal d’avoir un refus bancaire. Utilisez ça pour faire un grand ménage et remettre de l’ordre dans votre comptabilité personnelle. 

C’est le jeu. Si c’était trop simple, tout le monde investirait dans l’immobilier. Parfois, on m’envoie des commentaires désagréables sur la chaîne YouTube ou ailleurs. « Si c’était aussi simple, tout le monde le ferait ! » 

On n’a jamais dit que c’était simple. Mais si vous persévérez, vous pouvez y arriver. On a dit qu’il fallait apprendre et ne pas lâcher l’affaire. 

Pendant deux ans, personne ne voulait me suivre sur mes projets. Mais je me suis remis en question. C’était de ma faute. J’ai appris de mes erreurs et j’ai rebondi. C’est ça qui est important et qu’il faut comprendre. 

Vous aurez beau lire des centaines d’articles ou regarder des milliards de vidéos, au final, c’est toujours la même chose. Ça va être à vous de persévérer. C’est à vous d’être focus et d’entreprendre. 

Il va falloir charbonner. Je vous raconte même une petite anecdote personnelle : j’avais vu une offre hyper intéressante. J’étais sur le point d’aller travailler mais au final, j’ai appelé pour dire que j’étais malade. 

À la place, je suis allé visiter un bien qui était à deux heures de Paris. Parce que ça avait l’air d’être une super affaire. Je m’étais conditionné à réussir. Je voulais à tout prix quitter mon travail. C’est vraiment à vous de vous motiver. Soyez à fond. 

Conclusion

J’espère que cet article vous aura motivé à ne pas jeter l’éponge trop tôt. Les refus bancaires, ça fait complètement partie du quotidien de l’investisseur immobilier. Ce qui est important, c’est de persévérer et de ne pas abandonner.

Si votre prêt est constamment refusé, n’hésitez pas à poser la question pour identifier les faiblesses de votre dossier. 

Peut-être que vos comptes sont constamment dans le rouge. Peut-être que vous avez des crédits à la consommation. Peut-être que votre interlocuteur n’a juste pas été emballé par votre projet. 

Ne désespérez pas et insistez. Apprenez de vos erreurs et continuez d’insister. Puis, si jamais, comme ça m’est arrivé, vous n’arrivez pas à obtenir un certain bien. N’ayez pas peur de lâcher l’affaire et de passer à un autre. 

Il est important de savoir prendre les choses avec philosophie. Dites-vous que si ça n’a pas marché, c’est ce que celui-là n’était pas pour vous. Mais ne jetez pas l’éponge de manière définitive. 

Laissez-vous un petit temps et retournez au combat. Personne n’a dit que devenir rentier était quelque chose de facile mais clairement, les récompenses sont à la hauteur. Vous serez fier de vous quand vous aurez les clés de votre premier bien, je vous le garantis ! 

J’AI L’IMMENSE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LA SORTIE DE MON LIVRE

Accessible à tous, ce livre a été conçu dans le but que les apprentis « rentiers à temps plein » passent à l’action, sans oublier les rentiers convertis qui souhaiteraient affiner leurs connaissances et si un homme averti en vaut deux, désormais, C’EST À VOUS D’ÉCRIRE VOTRE PROPRE HISTOIRE.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This