Dans l’article du jour, je vais vous dévoiler comme réussir son premier investissement immobilier. 

La réussite de son premier investissement immobilier est capitale. Si vous voulez prospérer et vous créer votre propre indépendance financière, il va falloir que ce premier achat soit réussi. C’est ce qui va conditionner vos relations futures avec la banque donc autant dire que c’est très important. 

Voyons ensemble comment vous allez pouvoir réussir votre investissement locatif grâce à mes conseils. 

Investissement locatif : ne négligez pas l’étude de marché 

Certaines personnes négligent l’étape de l’étude de marché. Personnellement, je trouve que c’est dommage. Elles vont se mettre à investir dans une ville parce qu’un ami a fait la même chose. 

C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. C’est important que vous soyez aligné avec la ville que vous allez choisir pour votre premier investissement immobilier. Il faut que ça soit une ville qui vous attire, qui vous inspire. 

L’étude de marché, cela signifie apprendre la ville. Si vous ne la connaissez pas, il va falloir que vous compreniez comment elle fonctionne. C’est important de déterminer votre secteur au sein de la ville. Et une fois que vous avez défini le secteur, vous allez pouvoir choisir le type de location vers laquelle vous allez vous positionner. 

Le type de location, c’est par exemple location courte durée, colocation, immeuble de rapport etc.

Créer des annonces fictives pour tester le marché

Une fois qu’on a défini tout ça, je vous conseille de faire des annonces fictives sur Le Bon Coin. Cela va vous permettre de tester le marché de manière directe. Ça permet de voir directement s’il y a une forte demande. 

Cela permet de voir si le bien que l’on envisage d’acquérir va pouvoir se louer au prix que l’on espère. Si vous achetez un bien à 100 000€, vous allez avoir environ 500€ de crédit. En colocation, vous allez pouvoir louer ça environ 1200€ par mois. Là, vous serez rentable. 

N’allez pas trop vite pour votre premier achat immobilier

Pour votre premier achat, ne vous précipitez pas. Dans un premier temps, je recommande vraiment d’aller sur place. C’est sur le terrain que ça se passe. N’hésitez pas non plus à aller toquer aux portes des agences immobilières. 

Présentez votre projet d’entrée de jeu : « Voilà, je suis à la recherche d’une colocation » ou encore « je veux faire de la location courte durée ». Au début, comme on ne sait pas vraiment, ça nous fait hésiter et perdre du temps. 

J’étais comme ça. Je ne savais pas trop dans quoi j’allais me lancer. J’hésitais entre les immeubles de rapport, la colocation et la location courte durée. Du coup, j’ai fait plein de visites. J’ai visité des T4, T5 pour des colocations. J’ai visité des T1, T2, T3 pour la location courte durée. Et même des immeubles de rapport.

Ça permet d’apprendre directement sur le terrain. Et surtout, ça va nous permettre de créer un réseau avec des agents immobiliers. Quand vous avez déterminé ce que vous voulez, les agents vont directement vous contacter quand ils auront des biens qui seront dans vos critères. 

Faut-il investir quand il y a beaucoup de travaux ?

Ma réponse est non s’il s’agit de votre premier investissement. Beaucoup trop d’investisseurs débutants se lancent dans des projets bien trop ambitieux avec des tonnes de travaux.

Un bien ancien avec des travaux, c’est très intéressant car cela va vous permettre de défiscaliser pendant au moins les trois premières années. Mais faites attention à ce qu’il n’y ait pas non plus trop de travaux. 

Un des premiers biens que j’avais visité, c’était un plateau avec 60 000€ de travaux. La banque n’a jamais voulu me suivre et j’ai perdu énormément de temps. Quand il y a beaucoup trop de travaux, ça fait peur aux banques quand c’est votre premier projet. 

Je vous conseille de ne pas dépasser 30% du prix total du bien en travaux. Si le bien coûte 100 000€, ne dépassez pas les 30 000€ de travaux. C’est mon avis personnel. D’autres personnes vous donneront des conseils différents. 

Restez focus

Une fois que vous avez étudié votre ville en détail, restez concentré sur cette ville. Ne commencez pas à faire la girouette parce que vous avez vu une annonce d’un immeuble de rapport moins cher dans une autre ville. 

C’est très important d’être focus pour votre premier achat immobilier. Ne vous éloignez pas non plus trop de votre domicile. J’en ai déjà parlé dans un autre article sur le choix de la ville où investir. 

C’est une erreur que d’être trop loin. Des investisseurs vous conseilleront d’investir dans votre ville. Personnellement, j’habitais dans le 92. Ce n’était juste pas possible pour moi de le faire. C’était beaucoup beaucoup trop cher. 

Vous pouvez vous éloigner à une heure et demie ou même deux heures de chez vous. Mais évitez d’aller au-delà. Il y a des biens rentables autour de vous, j’en suis convaincu. 

Faites bien vos calculs de rentabilité

Très important de savoir calculer son cashflow et sa rentabilité. C’est très important parce que c’est ce qui va permettre à votre banquier de savoir s’il va vous suivre sur d’autres projets.

Si votre achat n’est pas rentable et qu’il ne dégage pas de cashflow, ça sera ensuite plus compliqué de réemprunter de l’argent auprès des banques. Le premier achat, c’est celui qui va créer une affinité entre vous et le banquier. 

Conclusion

Nous arrivons au terme de cet article. Vous l’aurez compris, le premier investissement immobilier est peut-être le plus important pour la suite de votre parcours d’investisseur. Si votre banquier voit que vous cartonnez, il aura envie de vous suivre sur d’autres projets. 

C’est très important de gagner sa confiance. J’espère que cet article vous aura éclairé et que cela vous aidera à réussir votre premier investissement. En résumé, ne négligez pas l’étude de marché, ne partez pas sur des projets trop ambitieux et faites bien vos calculs tout en restant concentré sur votre projet. Ne vous éparpillez pas et vous devriez rapidement faire des progrès considérables. 

J’AI L’IMMENSE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LA SORTIE DE MON LIVRE

Accessible à tous, ce livre a été conçu dans le but que les apprentis « rentiers à temps plein » passent à l’action, sans oublier les rentiers convertis qui souhaiteraient affiner leurs connaissances et si un homme averti en vaut deux, désormais, C’EST À VOUS D’ÉCRIRE VOTRE PROPRE HISTOIRE.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This