Comment faire de la colocation de façon rentable ?

 

Dans l’article du jour, nous allons voir ensemble comment faire de la colocation de façon rentable. Je vais vous donner quelques conseils pour que vous puissiez monter votre première colocation de manière rentable.

C’est parti !

 

Le choix de l’emplacement

 

Avant même de commencer votre prospection, il faut que vous ayez quand même une idée assez précise du secteur où vous allez tenter de monter votre colocation. L’idéal, c’est de se positionner dans un bassin étudiant. Notamment car ce sont majoritairement des étudiants qui cherchent des colocations. Après 30 ans, cela devient de plus en plus rare même si, nous le verrons plus loin dans l’article, cela peut arriver.

Dans un premier temps, choisissez la ville où vous comptez investir. Assurez-vous d’une présence d’universités et de facultés. Dans un second temps, repérez un secteur à proximité de la colocation en question. L’idéal, c’est que vos futurs locataires n’aient pas de longs trajets à faire pour se rendre sur le campus. Cela fera un argument de choix au moment de la publication de votre première annonce.

Une fois que vous avez défini le secteur, prospectez de manière très active sur les sites d’annonces comme Le Bon Coin.

 

Apprenez à vous projeter

 

La suite logique, c’est de déclencher des visites. Apprenez à vous projeter. Ayez l’œil d’un investisseur ! Qu’est-ce que j’entends par là ? Tout simplement qu’un moyen de faire de la colocation de manière rentable, c’est de faire l’acquisition de biens immobiliers afin de les transformer. En abattant des cloisons ou en retravaillant la manière dont les lieux sont agencés, il est parfois possible de transformer des espaces pour qu’ils soient adaptés à une exploitation en colocation.

Ne négligez pas cet aspect-là. Faites preuve d’imagination. Si vous ne vous y connaissez pas très bien en travaux, faites-vous accompagner d’un professionnel ou en tous cas d’une personne qui aura un œil avisé.

Il est possible de métamorphoser certains logements en cassant un simple mur. C’est d’ailleurs l’un des moyens de maximiser sa rentabilité.

 

Devenez un roi de la négociation

 

Si vous voulez accroître votre rentabilité, vous allez devoir négocier. La négociation fait partie des leviers les plus puissants. C’est grâce à votre capacité à poser les bonnes questions que vous pourrez faire bouger le prix de vente du bien qui vous est proposé.

Ne faites pas preuve d’un enthousiasme trop important. Cela parait évident mais plus vous manifestez de l’enthousiasme et plus vous aurez recours à des superlatifs pour dire à quel point le logement vous plait et plus ça sera compliqué de négocier.

 

Montrez que vous êtes intéressé mais sans trop en faire.

 

Vous pouvez obtenir des renseignements très précieux en cherchant à connaître le propriétaire du bien. Parfois, au détour d’une conversation anodine, il pourrait vous faire comprendre qu’il est pressé. Demandez toujours pourquoi il cherche à vendre. Cela vous permettra de mesurer le niveau d’urgence qui est le sien. S’il est pressé, il sera beaucoup plus enclin à faire des efforts sur son prix de vente. C’est un bon moment pour négocier dur et obtenir une importante baisse.

 

N’ayez pas peur des travaux

 

Pour vous assurer d’accroître votre rentabilité, il faut que vous achetiez au bon prix. Un bon moyen de le faire, c’est d’acheter un bien immobilier qui nécessite des travaux. Les travaux effrayent souvent la plupart des acquéreurs qui voient ça comme une source potentielle d’ennuis.

Il est vrai qu’en acceptant d’acheter un bien qui nécessite des travaux, il va falloir que vous les gériez. Mais, en vrai, le plus important, c’est surtout de trouver une entreprise fiable qui se chargera de toute cette partie logistique.

Faites des devis comparatifs et si vous le pouvez, essayez de passer par une entreprise qui vous a été recommandée en personne par un ami. Ne prenez pas forcément la proposition tarifaire la moins chère. Si vous tirez trop les prix vers le bas, vous pourriez vous retrouver dans une configuration où le responsable de l’entreprise pourrait vous négliger et vous faire passer en dernier dans son emploi du temps.

 

Petit conseil complémentaire : soyez présent. Occupez le terrain. Montrez que vous êtes là et que vous suivez avec attention l’avancement des travaux. Ne mettez pas une pression malsaine à l’entrepreneur mais montrez que vous êtes une personne impliquée.

 

Faites le choix du haut de gamme

 

Il y a un positionnement que je revendique, c’est celui de faire du haut de gamme. Cela va se traduire par un certain nombre de choix comme celui de l’ameublement. Dans certaines colocations, les propriétaires tentent de faire avec les moyens du bord. Ils récupèrent une lampe Ikéa en papier à 20€, mettent un petit bureau d’écolier déniché sur le bon coin et un lit qui a appartenu à leur grande tante. On se retrouve avec des chambres peu harmonieuses dont il se dégage une ambiance cheap.

Ne faites pas cette erreur. Il y a deux raisons pour lesquelles il est préférable de faire le choix du haut de gamme.

 

La première, c’est que si vous mettez de l’équipement de récupération : vos colocataires auront tendance à moins faire attention. Ils se diront (même inconsciemment) qu’après tout, ce n’est pas grave d’abîmer un objet vu que sa valeur perçue est modique. Le souci, c’est que cet état d’esprit peut poser souci sur les murs, l’entretien des parties communes et la propreté de manière générale.

 

La deuxième raison, c’est qu’évidemment, si vous proposez une colocation classieuse : vous pourrez augmenter sensiblement le montant de votre loyer. C’est comme ça que l’on génère un cashflow plus important.

 Il faut simplement que cela soit justifié. Il faut que les prestations que vous proposiez soient cohérentes avec le loyer que vous allez demander. Équipez le salon d’un joli canapé neuf. Mettez un meuble TV avec un écran plat de grande taille. Cela ne coûte plus grand-chose de nos jours et ça permet de rendre attractives une partie commune comme le salon.

Dans les chambres de vos colocataires, installez des douches italiennes. Assurez-vous que les finitions soient soignées. Et enfin, proposez une cuisine équipée. Facilitez au maximum la vie de vos futurs colocataires et ils auront plus de facilités à mettre le prix que vous demandez.  

 

J’espère que cet article vous a plu.

À bientôt pour le prochain ! 

S. Hanouna

Partager

J’AI L’IMMENSE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LA SORTIE DE MON LIVRE

Accessible à tous, ce livre a été conçu dans le but que les apprentis « rentiers à temps plein » passent à l’action, sans oublier les rentiers convertis qui souhaiteraient affiner leurs connaissances et si un homme averti en vaut deux, désormais, C’EST À VOUS D’ÉCRIRE VOTRE PROPRE HISTOIRE.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This